Blog

You are here

Réapprovisionnement du stock : maîtriser les indicateurs clés pour une meilleure rentabilité

blog post banner

Apprenez à calculer votre point de commande et la quantité économique à commander 

 

Votre activité se développe, vos ventes s’envolent et les prévisions sont bonnes pour les prochains mois. Enfin vos efforts sont récompensés ! Votre petite entreprise est en bonne voie vers la réussite et vous pouvez vous réjouir.

❗ Mais attention, la gestion des stocks se complique avec la croissance et ne doit pas être le résultat de prévisions approximatives, de votre intuition ou même de la lecture dans une boule de cristal !

Vous devez absolument rester vigilant et vous assurer que l’ensemble des indicateurs de suivi est en place pour accompagner votre développement. Lorsque la croissance est au rendez-vous, les stocks doivent être au centre de toute votre attention !


Tout est question d’équilibre

Bien s’approvisionner, c’est savoir quelle quantité commander et à quel moment, dans l'objectif d'atteindre l'équilibre entre un faible coût de stockage et la capacité de répondre à la demande des clients.
En clair, comment faire pour que vous ayez suffisamment de stock pour satisfaire la demande client mais que ce stock ne soit pas trop important pour ne pas impacter directement votre rentabilité.

A la fin de cet article, vous pourrez télécharger notre calculateur du point de commande pour savoir facilement quand réapprovisionner vos produits.

Un excès dans un sens ou un autre est néfaste pour l’entreprise et voici comment : 

 

LES CONSEQUENCES D’UNE MAUVAISE GESTION DES STOCKS
 

equilibre du stock entre surstockage et sous-stockage

LE SOUS-STOCKAGE

  • Rupture de stock donc incapacité à vendre 
  • Baisse du chiffre d’affaires 
  • Insatisfaction clients avec risque de les laisser partir vers la concurrence
  • Choix trop restreint n’incitant pas à l’achat 
  • Détérioration de l’image
  • Incidence sur la notation Google concernant la qualité d’un site de e-commerce

LE SURSTOCKAGE

  • Accroissement du BFR (Besoin en Fonds de Roulement) : besoins en financement supplémentaires
  • Immobilisation de capitaux et problèmes de trésorerie 
  • Augmentation des charges (fixes et variables) : location d’espace de stockage supplémentaire, personnel et assurance entre autres 
  • Baisse de la marge lors de la vente du surplus à prix réduit 
  • Obsolescence pour certaines catégories de produits (denrées alimentaires par exemple) pouvant conduire à devoir jeter son stock
     

 

Alors comment bien s’approvisionner ? Vous trouverez ci-après les étapes et les formules indispensables pour commander au mieux. Pour faciliter votre compréhension et vos calculs, nous avons illustré chaque étape avec un exemple concret. De plus, en fin d’article, nous mettons à votre disposition un outil de calcul du point de commande que vous pourrez télécharger.
 
Mais d’abord, essayons de mieux comprendre quels sont les enjeux de la mise en place d’un suivi précis de vos stocks. 

Il s’agit de distinguer 2 paramètres :

  • Gestion des coûts
  • Gestion de la disponibilité

C’est le parfait équilibre de ces 2 éléments qui sera la clé de l’optimisation de vos stocks.

 

1. La gestion des coûts se partage entre coûts d’acquisition et coûts de possession. 

Coûts d’acquisition = tout ce qui se rapporte à la fonction achats de votre activité comme les produits, matières et frais d’acheminement.

Coûts de possession = coûts de stockage et tous les frais liés à ceux-ci (personnel par exemple).


2. La gestion de la disponibilité 

Maîtriser ses coûts est essentiel mais s’assurer de la disponibilité de ses produits l’est aussi. Un client qui se trouve face à une rupture de stock a de fortes chances d’être perdu et de se tourner vers la concurrence. La disponibilité est devenue un véritable critère de choix notamment dans le e-commerce.

 

Gestion des stocks et réapprovisionnement représentent pour de nombreuses petites entreprises un véritable défi. Détaillants, distributeurs ou fabricants ont des problématiques de stock qui nécessitent de maîtriser les fondamentaux et la mise en place d’un suivi régulier. 


Alors par où commencer ?
 

Etape 1 : Segmenter son stock pour améliorer l’analyse

L’objectif premier est de pouvoir distinguer les points prioritaires et de concentrer vos efforts sur la partie des stocks qui nécessitent un suivi particulier. Pour cela, deux approches très similaires peuvent vous être utiles.

 

La méthode de Pareto
 

Loi de Pareto

 

Du nom de l’économiste italien Vilfredo Pareto, la loi de Pareto se vérifie dans de nombreux domaines pour signifier que 80% des effets sont dus à 20% des causes.

Ainsi appliquée à la gestion des stocks, on peut en déduire que :
20% des articles en stock représentent 80% de la valeur du stock.

Il s’agit alors d’identifier les 20% des produits qui représentent 80% des coûts du stock. Pour cela, il est possible de construire un diagramme qui mettra en exergue les produits nécessitant un suivi régulier et spécifique.
Segmenter ses produits quand on a un certain nombre de références, permet d’adopter des mesures correctives et d’optimiser la gestion de chaque article en fonction de son importance relative.


La méthode ABC


methode abc

 

Inspirée du principe de la loi Pareto, la méthode ABC établit simplement une classification avec 3 groupes et non 2 groupes. On aura donc :

  • Les articles A constituent 70-80% de la valeur du stock de l'entreprise et correspondent généralement à 10-20% du total des produits en stock.
  • Les articles B représentent eux 15-25% de la valeur du stock et généralement à environ 30% du total des produits en stock.
  • Les articles C, au contraire, sont ceux dont la valeur est la plus faible. Ces derniers correspondent à 5% de la valeur et généralement à environ 50% du total des articles en stock.

 

Prenons l’exemple de la société Martin MED Corp commercialisant du matériel médical. Martin Richard est le dirigeant de la société de distribution et souhaite réaliser une première analyse de son stock afin d’optimiser la gestion de celui-ci. Admettons que Martin Med ait 9 références en stock.

Medical example

-    La première étape consiste à lister les articles du stock en y associant leur coût unitaire.
Utilisant depuis quelques mois le logiciel erplain pour gérer ses ventes et stocks, Martin a simplement besoin d’exporter un tableau comprenant : 

•    le nom du produit et sa référence, 
•    la quantité et son coût unitaire

Il suffit ensuite de calculer la valeur totale de chaque produit et celle de l’ensemble du stock

Liste de produits

 

-    La deuxième étape doit permettre de classer les produits par ordre décroissant de valeur, puis de calculer leur pourcentage en valeur par produits et en cumulée, puis enfin le pourcentage en quantité et en quantité cumulée.


Méthode des 20/80
 

loi de pareto exemple

➡ Selon la méthode des 20/80 ou Pareto, on s’aperçoit que 20% des articles en stock chez Martin Med constituent 80% de la valeur du stock. Ces 2 références en stock (lampes infrarouge et tensiomètres) sont donc celles qui doivent faire l’objet d’un suivi plus régulier et particulier. On verra par la suite comment.


Méthode ABC
 

méthode abc exemple

➡ Cette gestion sélective, tout comme celle de Pareto, permet de définir un niveau de contrôle et des procédures de commandes différents selon les classes. La société Martin Med devra ainsi accorder un contrôle rigoureux et des procédures de commande méthodiques et fréquentes pour les articles de la classe A (références D et G).  La classe B pourra avoir un suivi relativement moins important et enfin la classe C bien plus simple. 

 

Comme détaillé préalablement, cette première sélection des articles du stock peut vous permettre par la suite d’établir des outils de suivi pour des produits nécessitant une vigilance accrue. 
La société Martin Med aura une attention particulière sur la référence D, lampe infrarouge et G, tensiomètre.
 

 

Etape 2 : Calculer le Point de Commande

 

réapprovisionnement stock

Vous venez d’identifier les produits de votre stock nécessitant un plus grand suivi. Rappelez-vous que la gestion des stocks commence dès les achats de ceux-ci.

En effet, lorsque vous commandez un bien, il est important de faire attention à la date au délai de livraison et à la quantité. Pour cela, différentes possibilités s’offrent à vous mais nous nous attacherons ici plus spécifiquement à étudier la méthode du point de commande. Celle-ci est particulièrement bien adaptée pour des produits dont la consommation est régulière.

Dans un système de flux tendu, la méthode du point de commande permet de définir un stock minimum, qui une fois atteint, déclenche l’approvisionnement réduisant ainsi le stockage et les coûts associés.

avantages du point de commande

 

Définir le point de commande implique une connaissance parfaite de la consommation et de la production. Voici les éléments essentiels à connaître pour calculer le point de commande.

 

  • Le délai de réapprovisionnement (en nombre de jours) 

Elément clé de la méthode du point de commande, il inclut :

  1. le passage de la commande ;
  2. la réception de la commande par le fournisseur ;
  3. le traitement de la commande ;
  4. l'envoi et le transport de la commande ;
  5. la livraison et la réception de la commande.

 

Délai de réapprovisionnement definition

 

Reprenons le cas de la société Martin Med. Comme indiqué précédemment, parmi les 2 références produits à suivre, le tensiomètre fera l’objet de notre calcul. Martin Med se fournit en Allemagne. 

Delai de réapprovisionnement

 

En résumé, Martin MED Corp mettra 20 jours à se réapprovisionner et doit donc prévoir suffisamment de stock pour assurer les ventes pendant cette durée de 20 jours.

La prochaine étape consiste à calculer une moyenne de consommation.

 

  • Le délai (ou rythme) de consommation (en unité de produit) 

Calculer le délai de consommation revient à calculer la moyenne de ventes d’un produit par jour. 

Si Martin MED Corp a commercialisé 730 tensiomètres en 12 Mois, on peut en déduire une moyenne de produits vendus par jour sur 1 an (365 jours) soit 730/365 = 2 unités/jour
Ainsi Martin Med Corp vend en moyenne, par année, 2 tensiomètres par jour.

Le délai de consommation et le délai de réapprovisionnement connus, voyons comment trouver le point de commande.

 

Rappel: Le POINT de COMMANDE correspond au niveau de stock disponible qui, au moment où il est atteint, indique à l'entreprise de procéder au lancement d'une commande de réapprovisionnement pour que celle-ci soit livrée avant la rupture de stock.

Les 4 éléments incontournables de la méthode du point de commande:

  • La gestion des stocks doit être stricte afin de minimiser le risque de rupture.
  • Le délai de livraison doit être connu et pris en compte.
  • Le réapprovisionnement se fait à quantité fixe et à intervalle variable 
  • Il faut impérativement créer un stock de sécurité pour assurer la disponibilité des produits pendant l'approvisionnement.
     

Calcul point de commande

Télécharger notre calculateur du point de commande

Dans le cas de Martin Med Corp, la formule revient à 20 x 2 = 40 tensiomètres. 

Reste maintenant le stock de sécurité à calculer pour pouvoir donner une valeur à ce point de commande.
 

Alors à quoi correspond un STOCK de SECURITE et comment le calculer ?

 

Stock de sécurité

Le stock de sécurité est le niveau de stock qui permet de limiter les ruptures de stock dues aux aléas. Les causes à l'origine de ces variations imprévues sont nombreuses. On l’appelle aussi parfois « stock tampon ».

Les facteurs imprévisibles

Clients

  • une commande exceptionnelle non prévue,
  • un nouveau "gros" client avec des commandes à livrer rapidement,
  • un aléa climatique dopant la demande.

 

Fournisseurs

  • un délai d’approvisionnement plus long que prévu (composants en rupture de stock)
  • des prévisions non conformes à la demande
  • fiabilité aléatoire des livraisons

 

Plusieurs façons de calculer le stock de sécurité sont possibles :

-    la méthode déterministe ou méthode « expert » 
-    la méthode probabiliste ou méthode de la loi normale ou loi de Laplace Gauss

Nous nous contenterons ici de vous exposer la méthode « expert ».
 

Calcul du stock de sécurité

 

Reprenons maintenant l’exemple de la société Martin Med Corp. Voici les ventes mensuelles du tensiomètre pour l’année 2017.

Vente produits exemple

L’entreprise a vendu 69 tensiomètres en Novembre, ce qui représente la vente maximale mensuelle. Cela revient à 69/30 (nombre de jours en novembre) =2,3 par jour. Par ailleurs, on a calculé préalablement le délai de consommation soit la moyenne des ventes par jour qui est de 2 (voir calcul ci-dessus).

Ventes maximales journalière-ventes moyennes journalière = 2,3 - 2 = 0,3

Le stock de sécurité dans ce cas spécifique est donc de 0,3 x 20 = 6 tensiomètres.

Calcul du point de commande incluant le stock de Sécurité : Cela signifie donc que l’entreprise Martin Med Corp devra relancer une commande d’achat lorsqu’il reste 40 + 6 soit 46 tensiomètres en stock (voir formule point de commande)

Graphique point de commande

Vous savez maintenant à quel niveau de stock vous devez réenclencher un achat, il s’agit de déterminer quelle quantité commander pour optimiser les coûts.

 

QEC (Quantité Economique à Commander) ou formule de Wilson, quésaco ?

 

Illustration quesaco

La quantité économique à commander appelée également formule de Wilson correspond à la quantité de produits à commander afin de minimiser le coût total annuel de la gestion des stocks : coûts d’acquisition (coût de passation de commande + coût de transport + coût de réception) et coûts de possession tout en continuant à assurer la demande clients.

  • Les coûts de possession augmentent avec la quantité de stock. Pour les réduire, il faut multiplier les petites commandes.
  • Les coûts d’acquisition augmentent avec le nombre de commande. Pour les réduire, il faudrait à l’inverse ne passer que des grosses commandes.

 

➡ La quantité économique à commander est un équilibre entre coûts d’acquisition des commandes et coûts de possession des stocks.

Graphique formule de Wilson

 

Les pré requis nécessaires au calcul de la QEC 

-    la demande annuelle est constante et connue d'avance;
-    le prix unitaire d'achat est constant;
-    la totalité des commandes est livrée en un seul lot et au même moment;
-    le délai de livraison est constant et connu;
-    le coût de commande est constant;
-    le coût de stockage unitaire est constant;
-    il n'y a aucune rupture de stock.

Regardons de plus près la formule de calcul de la quantité économique :

qec formula

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans son calcul.

  • N : Consommation annuelle
  • CC : Coûts d’acquisition (coût de passation de commande + coût de transport + coût de réception)
  • P : Prix d’achat unitaire d’un produit
  • TP : Taux de possession du stock. Ce paramètre nécessite quelques explications supplémentaires

 

Vous saviez que votre stock avait un coût mais en connaissez-vous le détail ? De manière générale, on considère que le stock vaut entre 15% à 35% de sa valeur d’achat. 

On peut aussi calculer le taux de possession. Celui-ci permet de donner une idée de ce que le stock représente en valeur. Il correspond au rapport entre le coût de possession total (charges liées à l’exploitation du stock) et la valeur totale du stock. 

Les coûts de possession sont constitués de :

  • Frais financiers (frais financiers liés à l’avance de trésorerie)
  • Frais d’entreposage (tous les frais de stockage : salaires des magasiniers, frais d’entretien matériel, loyer, logiciel d’information)
  • Frais de dépréciation (charges liées aux variations de stocks)

 

Admettons maintenant que Martin Med Corp ait un stock de 160000 € et que l’ensemble des charges liées à celui-ci s’élèvent à 35000 €. Alors son taux de possession sera de 35 000/160 000 soit 21,87%. 

Voyons les autres paramètres de la formule dans le cas de Martin Med Corp

N = consommation de tensiomètres en 1 an soit 730 unités ; 
CC = 28 € (valeur donnée)
P = 179 € 
TP = 21,87%

Exemple calcul QEC

Ainsi à chaque commande, Martin Med Corp devra commander 41 tensiomètres.

 

Il est maintenant intéressant de calculer le nombre de commandes à effectuer dans l’année pour optimiser les coûts. 

Calcul nombre de commandes

En conclusion pour optimiser le coût de ses achats sans risquer la rupture de stock, Martin Med Corp devra réaliser 730/41 soit 17 commandes dans l’année.

 

 

Si vous avez franchi toutes ces étapes, vous méritez le statut « d’entrepreneur averti en gestion de stock » ! Désormais, vous pouvez continuer à vous spécialiser mais vous avez déjà acquis une bonne vision des notions de logistique qui vous permettront d’accélérer votre croissance en toute sérénité.

Toutes ces notions doivent vous aider à anticiper et optimiser la gestion de vos stocks. N’importe quelle entreprise ayant un stock à gérer doit mettre en place des indicateurs logistiques qui auront un impact positif sur toute l’activité. Ne faites pas l’erreur de considérer que votre entreprise n’est pas encore assez grosse pour établir un suivi des stocks régulier et efficace.

Notez que lorsque vous êtes équipés d’un logiciel de gestion des stocks intuitif et performant comme erplain, les données qui vous permettront de réaliser ces calculs sont accessibles en temps réel et vous permettent calculer votre point de commande ou quantité économique à commander rapidement.

Notre calculateur de point de commande à télécharger ci-joint.

A vous de jouer maintenant ! Il vous suffit de mettre en place ce baromètre logistique et de planifier vos achats de manière optimale.