Blog

Vous êtes ici

Les stocks dormants, un casse-tête pour les entrepreneurs

blog post banner

Que sont les stocks dormants ?

 

Les stocks dormants, ou stocks morts, sont des stocks de produits qui ne s’écoulent pas, ou que très peu. Une tare pour les entreprises, puisque ces stocks morts croupissent au fond des entrepôts, générant ainsi un coût de stockage important.

Par ailleurs, d’autres aspects négatifs s’ajoutent à cela :

  • La perte d’un espace de stockage qui pourrait être consacré à des produits rentables
  • L’argent gaspillé dans l'entreposage de ces stocks morts pourrait être investi dans un autre projet fructueux

 

Comment apparaissent-ils ?

 

Vous vous demandez sûrement comment ces stocks dormants se manifestent, afin d’anticiper ce casse-tête. 

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les stocks morts, ou encore dead stocks, apparaissent dans vos lieux de stockage :

  • Une mauvaise anticipation de la demande : vous avez commandé trop d’articles en misant sur une potentielle demande client haute
  • Un événement imprévisible a perturbé votre activité : que ce soit la crise sanitaire, un changement dans les tendances, une météo changeante, etc. Ces événements sont indépendants de votre volonté mais ils affectent inévitablement l’écoulement de vos stocks

 

Comment éviter de se retrouver avec des stocks dormants ?

 

Vous l’aurez compris, les stocks dormants doivent être à tout prix évités. Voici plusieurs techniques afin d’anticiper leur apparition indésirée. 

 

Une bonne gestion de vos stocks 

 

De nombreux indicateurs vous permettent d’anticiper vos approvisionnements. Par exemple, en vous basant sur vos historiques de vente, vous récoltez des informations supplémentaires à prendre en compte pour vos prochains achats : ce qui a marché en termes de popularité, la saisonnalité, l’utilité du produit, etc.
Exemple : le tee-shirt noir, un basique des garde-robes !

Retrouvez notre article dédié à la maîtrise des indicateurs clés pour le réapprovisionnement ici  

 

Surveillez votre taux de rotation des stocks

 

Le taux de rotation correspond au ratio d'inventaire, il compare la valeur de votre stock total à la valeur des ventes de ce stock. Généralement, pour que votre entreprise soit rentable, il vous faut atteindre un taux de rotation des stocks élevé. Car plus vos marchandises entrent et sortent, plus vos frais de stockage sont amortis. Ce taux de rotation est un excellent indicateur de performance. Après avoir estimé votre taux de rotation sur une période donnée, vous aurez une vision précise de la stratégie d'achat à mettre en place, mais aussi du taux de renouvellement de vos stocks calculé à partir des frais engendrés par le stockage de vos marchandises et de votre chiffre d'affaires. 


Par exemple, si votre entreprise de distribution a acheté 100 000 € de produits l'année dernière et en a vendu pour 400 000 € au cours de la même période, votre ratio d'inventaire est de 4,0. Cela indique que vous avez vendu quatre fois la valeur de votre stock au cours de l'année. Le stock tourne donc 4 fois par an. Dans cette situation, vous devriez donc prévoir d'acheter au moins quatre fois votre stock au cours de la prochaine année.

Faites le calcul de votre taux de rotation ici

 

Adaptez vos méthodes de sorties des stocks

 

  • La méthode FIFO (First In, First Out) : aussi appelée « premier arrivé, dernier sorti », cette méthode consiste à faire sortir les marchandises dans l’ordre chronologique d’arrivée. Elle est particulièrement adaptée aux entreprises qui vendent des denrées périssables et dont la date de péremption est un enjeu majeur dans l’écoulement des stocks. 
  • La méthode LIFO (Last In, Last Out) : aussi appelée « dernier entré premier sorti », cette méthode consiste à pratique la méthode inverse de la méthode FIFO. Elle fait gagner du temps et facilite la tâche aux entreprises qui ne vendent pas de produits à DLC (date limite de consommation). 
  • La métholde FEFO (First Expire, First Out) : aussi appelée « premier expiré, premier sorti », cette méthode consiste à faire sortir en priorité les produits ayant une DLC proche. 


Adoptez une stratégie des flux tendus

 

Afin de réduire au maximum vos coûts de stockage, le meilleur moyen reste d’adopter la stratégie des flux tendus. Aussi appelée le « juste-à-temps », elle consiste à ne commander ou à ne produire que la juste quantité commandée par le client. Ainsi, pas de stock minimum ou de sécurité, et par conséquent, pas de stocks dormants ! 
Néanmoins, cette technique comporte des risques, puisque vous n’êtes pas à l’abri d’une rupture de stock en cas de forte demande client, ou encore d’un problème de livraison. 

Retrouvez l’intégralité des techniques de gestion des stocks dans notre article

 

Restez à l'affût de l’actualité

 

Suivez les dernières tendances du marché afin d’anticiper les baisses de popularité de vos produits, mais aussi les tendances à venir ! Pour cela, rien de mieux que de consulter régulièrement les réseaux sociaux (Instagram, Tik Tok…), les médias spécialisés, les influenceurs, etc. pour garder un suivi direct de la consommation et être réactif à tout changement. 
Vous anticipez ainsi les prochaines demandes client et pouvez ajuster vos réapprovisionnements

 

stocks dormants images illustratives

 

Quelles solutions ?

 

Equipez-vous d’un logiciel de gestion des stocks

 

Il est impératif de garder un œil attentif sur vos stocks, en tout temps et en tout lieu. Pour cela, rien de mieux que de vous équiper d’un logiciel de gestion des stocks, de préférence doté d’un suivi en temps réel de ceux-ci. Ce logiciel vous permettra de suivre vos approvisionnements, les quantités stockées et la rotation de vos stocks mais aussi d’identifier vos invendus
Vous pourrez alors, dès les premiers signes, mettre en place une stratégie de vente : offre commerciale et opération marketing.  

 

Valorisez vos stocks dormants

 

Il existe d’autres manières d’écouler vos stocks dormants pour qu’ils libèrent rapidement votre espace de stockage, soit en les revendant à petit prix, soit en les cédant :

  • Cassez les prix : lancez une campagne promotionnelle sur vos réseaux et en boutique, effectuez des remises, soldes, liquidation, braderie…
  • Proposez des lots de produits : kits, assemblages, etc.

Consultez notre article sur l’assemblage de produits pour améliorer la gestion de vos stocks

  • Passez par un déstockeur pour invendus et surstocks (marketplace, site de ventes privées, magasin d’usine) : ces plateformes spécialisées permettent de proposer vos produits à un grand nombre d’acheteurs
  • Cédez-les auprès d’entreprises ou associations ayant pour but de valoriser les invendus : elles leur redonneront une seconde vie pour les proposer ensuite au grand public ; de votre côté, bénéficiez de réductions d’impôts

Retrouvez ici notre article complet sur la gestion des invendus

En dernier recours, un stock dormant immobilisé depuis trop longtemps et qui ne s’écoule toujours pas peut être tout simplement jeté. Cette solution radicale permet de libérer de l’espace de stockage mais ne génère aucune valorisation ni rentabilité pour votre entreprise. 

 

Retournez la marchandise auprès de votre fournisseur

 

Il est parfois possible de faire un retour fournisseur en cas de surstockage. Renseignez-vous auprès de votre professionnel pour connaître ses conditions. 

 

Optez pour le dropshipping

 

Cette méthode de vente permet tout simplement de vous passer de stocks, puisque le fournisseur joue le rôle d’intermédiaire. Lorsque le client réalise un achat en ligne, la commande est directement envoyée au fournisseur qui se charge de livrer votre client. Aucun risque de stocks dormants !

Lisez notre article dédié au dropshipping


En conclusion, grâce à une stratégie d’approvisionnement définie et une gestion habile de vos stocks, vous pourrez aisément anticiper et éviter l’apparition de stocks dormants. 

 

Résumé stocks dormants